Neige et verglas

Le règlement sanitaire départemental fait obligation à tout occupant du rez-de -chaussé d’un immeuble, qu’il soit propriétaire ou locataire, de procéder, à l’enlèvement de la neige, de la glace et du verglas aussi souvent qu’il est nécessaire sur le trottoir.
Il est aussi conseillé de balayer les feuilles mortes, ces dernières rendant les trottoirs glissants en cas de pluie.
Afin de protéger l’environnement, certaines rues sont déneigées sans salage. En cas de verglas et formation de glace un salage général est maintenu.

 


 

Divagation des animaux

Les chats et chiens, même vaccinés contre la rage, doivent être tenus en laisse pendant leur promenade, ceci est d’autant plus vrai pour les utilisateurs du parcours de santé. Les chats et chiens errants peuvent être emmenés en fourrière.
Si les propriétaires ne se sont pas manifestés dans les 48 h, les animaux sont euthanasiés. Nombre d’habitants ont un chien pour compagnon. Il est indispensable que lors de leurs sorties, les maîtres gèrent les excréments de leur animal favori de manière à respecter les cheminements et aires de jeux. Les déjections canines doivent être ramassées ; elles sont tolérées dans les caniveaux.

 


 

Bruit

La vie moderne peut être source permanente de bruit. La réglementation en vigueur est de plus en plus rigoureuse afin de protéger la tranquillité de tous.
Les engins tels que tondeuses à gazon, tronçonneuses, perceuses, raboteuses, scies mécaniques, etc. ne peuvent être utilisés par les particuliers pour leurs travaux que :

  • Du lundi au vendredi
    de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h30
  • Les samedis
    de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00
  • Les dimanches et jours fériés
    de 10h00 à 12h00

Pour les activités professionnelles, les travaux sont interdits de 20h à 7h et toute la journée des dimanches et jours fériés sauf urgence et sur dérogation.

 


 

Service des Gardes nature

La commune adhère au service des Gardes nature. Ces derniers ont les compétences de gardes champêtres et peuvent constater et sanctionner toute infraction. La Municipalité les sollicite prioritairement pour des actions de surveillance environnementale et pour l’encadrement de manifestations publiques. Ils peuvent cependant intervenir pour tout manquement aux obligations légales et sanctionner les contrevenants.

 


 

Plan  communal  des risques

La commune de Danjoutin n’échappe pas aux risques naturels ou industriels. Par sa position dans la région de Belfort, elle peut être touchée par des évènements pouvant mettre en danger la population. Il est bon de connaître et d’évaluer ces risques pour pouvoir réagir en connaissance de cause. C’est l’objet de ces quelques consignes d’urgences.

Grand froid et canicule: Les personnes les plus fragiles face au froid ou face au « coup de chaleur » sont les personnes âgées, les enfants de moins de 1 an, les personnes sans domicile fixe et les consommateurs de produits ou de médicaments psychotropes.

Risque d’inondation : il est lié aux crues de la Savoureuse. La fréquente montée des eaux s’explique par la proximité de la source (Ballon d’Alsace) et de l’important bassin versant en zone montagneuse (sud des Vosges).

Risque sismique : entre Vosges et Jura, le territoire de Belfort et la région de Bâle peuvent être soumis à des tremblements de terre conséquents, puisque situé sur une ligne de fracture terrestre. Des risques industriels peuvent s’ajouter à ces tremblements de terre et en aggraver les conséquences.

Risque industriel : bien que les industries locales ne soient pas classées dangereuses, ce risque existe en raison de la circulation de nombreuses matières dangereuses sur l’autoroute A36 et sur le rail. Un accident de ces transports de ces matières dangereuses peut engendrer un nuage ou des émanations toxiques dispersés par le vent.

Risque nucléaire : la proximité de la centrale de Fessenheim et la circulation de matière radioactive entre la France et le reste de l’Europe (A36 ou voie ferrée) nous exposent à un danger de contamination radioactive.

Risque d’attentat :

Cliquez sur le lien pour avoir le détail de ce qu’il faut faire : reagirattaqueterroriste.pdf

Que faire en cas de grand froid ?

En cas d’hypothermie avérée, l’appel au Centre 15 est impératif, celui-ci vous indiquera ce que vous devez faire

Ce qu’il faut faire en priorité :

  • Soustraire la personne du froid
  • Enlever tout vêtement mouillé
  • La couvrir
  • La nourrir de boissons chaudes non brûlantes si la personne est consciente

Ne pas faire :

  • Donner de l’alcool
  • Procéder à des réchauffements excessifs notamment avec des sources de chaleur vive au contact du corps, mais au contraire avec des bouillottes à la poitrine. Un réchauffement rapide en cas d’hypothermie sévère est dangereux.

Que faire en cas de canicule ?

En période de canicule, toutes sensations de crampes, de faiblesse, de fièvre, d’épuisement doivent faire évoquer le coup de chaleur qui ne fait plus de doute en cas de nausées, maux de tête, agressivité, somnolence, soif intense, confusion, convulsions et perte de connaissance : l’appel au Centre 15 est alors impératif.

Ce qu’il faut toujours faire et au plus vite :

  • Placer la personne dans un endroit froid
  • La faire boire
  • Enlever ses vêtements
  • L’asperger d’eau fraîche ou lui mettre des linges humides
  • Faire des courants d’air

Ce qu’il ne faut jamais faire :

  • Baigner la personne dans une eau trop froide (risque de choc thermique)

    Que faire en cas d’inondation ?