Une amitié de longue date avec une commune européenne, Leinzell 

 

C’est depuis le 10 juin 1989 que Danjoutin est jumelée à Leinzell, ville du Baden – Würtenberg, située à une soixantaine de kilomètres de Stuttgart.
Plus petite commune du canton d’Ostalkreises, Leinzell est pourtant la commune ayant la plus grande densité de population du secteur avec environ 2500 habitants.
Leinzell a été construite dans la vallée de la rivière « le Lein » et est dotée d’un équipement de qualité avec une salle de spectacle, une salle de sport et une piscine.
De nombreux échanges scolaires, culturels et amicaux sont effectués chaque année. Le collège Mozart, diverses associations et la municipalité rencontrent fréquemment leurs homologues à l’initiative des uns ou des autres.

Leinzell – Danjoutin : une amitié aux symboles forts.
Le jumelage de Danjoutin est né d’une volonté d’appariement entre deux établissements scolaires : la Realschule de Leinzell et le collège Mozart de Danjoutin. Les deux responsables Bernard Huguenot et Bertold Hummel étaient convaincus par les valeurs éducatives des échanges entre jeunes collégiens, pour développer leur ouverture européenne. Lorsque cinq ans plus tard, nos deux communes scellèrent leur destin commun, Prosper Géhendez et Gunter Nesper, les deux maires de l’époque ont dû dépasser le souvenir encore criant des conflits entre les deux pays. En 1990 fut donné à Danjoutin, le nom de rue de Leinzell à une rue perpendiculaire à la rue des Martyrs de la guerre 39-45. Le symbole du sacrifice pour un meilleur futur possible a été inscrit définitivement dans les mémoires communales.
Depuis les années 2000, les acteurs du jumelage n’ont eu de cesse de le faire vivre au cœur des cités par l’intermédiaire des associations, des écoles et des temps partagés tels que les marchés. Ces derniers permettent à la population de participer concrètement à ce partenariat. A l’heure où Berlin connaît les mêmes horreurs que Paris où Nice, il nous paraît essentiel de poursuivre encore plus intensément l’enrichissement mutuel que les Danjoutinois et les Leinzeller peuvent s’apporter. Si vous désirez être acteurs de ce jumelage, si vous pensez que de belles valeurs restent à défendre à travers l’amitié entre nos deux cités, n’hésitez pas à vous associer au comité jumelage. Il reste de belles pages à construire avec nos amis allemands.

 

2017 une riche année pour le jumelage avec Leinzell

Depuis 1989, Danjoutin est jumelée avec la ville de Leinzell dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne. Chaque année, trois rencontres sont organisées. En janvier, une délégation d’une quinzaine de personnes (élus et habitants) accompagne monsieur le Bourgmestre Ralf Leischner à l’occasion de la cérémonie des vœux à la Maison pour tous. Les amis  d’outre-Rhin arrivent en général le vendredi vers 17h et repartent après le repas du samedi midi. Une visite touristique est organisée le samedi matin. En 2016, ils ont eu l’occasion de découvrir la maison de la Négritude et des droits de l’homme à Champagney.

 

Le dernier week-end de juin, la taverne à bière allemande est très appréciée lors du marché nocturne de la cité des Loups. Il est bien évident que la fête n’aurait pas la même saveur sans la présence des spécialistes de la bière que sont les allemands.

Taverne à bière

 

 

Réciproquement, une délégation danjoutinoise du comité de jumelage se rend au marché de la Saint Martin à Leinzell en novembre tenir un café français. Café, vin, saucisse de Montbéliard et fromages régionaux sont proposés à la dégustation et à la vente.

Café français

 

Depuis deux ans, un nouveau rendez-vous de découverte de la région s’est ajouté au calendrier des échanges. Il a lieu alternativement à Leinzell et Danjoutin, au mois de mai. Dans la suite de la visite de janvier, une excursion au fort de Joux a permis de découvrir les lieux où était enfermé Toussaint Louverture, longuement évoqué à la maison de la Négritude. Ce général d’Empire a été enfermé en raison de ses positions contre l’esclavage. Pour compléter la journée, un pique-nique a été pris à proximité de Pontarlier avant la visite d’une fruitière à Comté à Doubs, où des achats ont pu être effectués.

                                                                                                                                     Pique Nique

                                                                                                                                    fruitière à Doubs

 

 

C’est toujours dans une ambiance très agréable que ces rencontres se déroulent, signe des liens forts qui unissent les deux communes et leurs habitants.  Merci aux membres du comité qui hébergent nos amis allemands à chacune de leurs visites.

Christine Brand, présidente du comité de jumelage.